Venez apprendre à écrire!

Des exercices quotidiens pour apprendre à écrire ou développer un talent naturel.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'oeil de l'artiste

Aller en bas 
AuteurMessage
Thers
plume de bronze
avatar

Nombre de messages : 10
écrivain fétiche : Edmund White
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: L'oeil de l'artiste   Ven 5 Mai à 21:30

Qu’est qui différencie un artiste d’un autre individu lambda ? Tout simplement le regard qu’il porte sur les objets et les êtres. Là, où l’œil humain ne pénètre, celui de l’artiste exaltent ou rétractent les proportions, les dimensions, les perspectives. Son appareil oculaire voit, sent, entend, ressent des choses, des gestes et des sensations invisibles pour les non initiés. Il use et abuse des mots et locutions, dépassant même l’imagination lexicale par la création de néologisme dans le seul but de parvenir à transmettre l’image qui l’habite et le hante.

Sous sa plume, des yeux habituellement marron se transcendent en prunelles couleur bois avec des reflets verts. Et c’est ainsi que derrière ce simple nuancier l’artiste découvre une merveilleuse clairière entourée de bouleaux aux teintes tendres. Derrière une simple bouche, il voit une soufflerie de rêves, une prison de l’âme aux barreaux d’ivoire et aux portes de chair dont chacun des battants enferme, tel des quartiers de clémentine, un nectar sirupeux, chaud, acidulé, générateur de vie. Une prison dispensatrice d’idées précieuses par un entrebâillement répétitif et harmonieux de ses portes et un relâchement de ses cloisons latérales malléable et au touché velouté. Sous une voix, le poète découvre une musique roc et ronde qui caracole sur le parcours chaotique constitué de mots ponctué de silence tout aussi précieux. Cette voix, souffle d’esprit, gonfle les voiles de l’imaginaire de l’artiste, court dans sa mémoire avant de s’évanouir comme un souvenir fugace.

Sur le chemin d’une nuque frêle, il se laisse glisser le long d’une cascade qui le conduit au lac d’un dos large, où il peut se noyer. Dos charpenté comme l’armature en fer d’un quai de gare. Dos campé sur deux jambes, à la virilité musculaire capable de faire rêver tous les sculpteurs antiques de la Grèce entière.

Au travers d’une paire de main, l’artiste perçoit les capacités des serres d’un aigle qui capable de fondre sur sa proie en un battement d’aile et l’agrippe. Il lui assène alors des coups de griffes résonnant comme des échos de frisson au sein des artères de sa victime. Mains aussi capables d’apaiser un tourment d’une caresse. Mains créant une chute d’arabesque et de volutes au travers d’une écriture fine et légère, tapis de violette sur une page blanche. Mains magistral de deux lanières s’enroulant autour de l’être aimé, de l’objet du désir tels deux boas constrictors affamés d’amour. La pauvre victime se retrouve prisonnière d’un étau qui se rétrécit à chaque respiration de ses liens. Condamné à se soumettre, elle s’abandonne bien volontairement dans un dernier soupir au plaisir d’un étranglement d’amour…

Voilà ce que voit l’œil de l’artiste. Il transcende le visible par l’invisible. Si un jour, je ne suis plus capable de le faire, par pitié que l’on me transperce les yeux avec un tison ardant pour que la douleur de mon cœur sec s’estompe un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'oeil de l'artiste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tobi et son plan Oeil de la lune
» [IEMZA] artiste
» Indice et Clin d'oeil
» [Revue] L'Oeil Bleu
» [Collection] Le Mauvais Oeil ( E.D.I.C.A.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venez apprendre à écrire! :: Divers et variés :: Ce que j'écris-
Sauter vers: