Venez apprendre à écrire!

Des exercices quotidiens pour apprendre à écrire ou développer un talent naturel.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Exercice dix neuvième

Aller en bas 
AuteurMessage
Flavia
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
écrivain fétiche : Armistead Maupin, Del Pappas
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Exercice dix neuvième   Dim 29 Jan à 15:14

Faites le portrait sanglant d'un(e) ami(e) qui vous a trahi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apprentis-ecrivains.cultureforum.net
djam13
plume de bronze


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice dix neuvième   Mer 1 Fév à 1:37

Eueueueuhhh... JOKER !
Et si on n'a pas d'ami(e) qui nous ai trahi ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flavia
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
écrivain fétiche : Armistead Maupin, Del Pappas
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice dix neuvième   Mer 1 Fév à 12:36

Cherche bien, à 4 ans, le petit con qui t'as piqué ton gouter!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apprentis-ecrivains.cultureforum.net
Flavia
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
écrivain fétiche : Armistead Maupin, Del Pappas
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice dix neuvième   Mer 1 Fév à 15:59

Comment expliquer Sonia et ma relation avec elle? Vous avez vu le film "mina tannebaum". Un peu pareil, une espèce de relation co-dépendante (malsaine avec le recul). Tout allait bien depuis pas mal d'année. Mais Elle a un caractère très très très mondain, un peu besoin d'être le centre d'intérêt, pas forcément en faisant le forcing, juste en brillant, en étant à la dernière mode, en étant Sonia.....

Et moi, ben j'étais là aussi! En général, on me voyait pas quand j'étais avec elle. Et puis, tendance à toujours avoir besoin de juger ce que je faisais (pour mon bien, je sais....) Mais au point d'avoir l'impression d'avoir une 2ème mère.....

Tout s'est bien passé pendant pas mal d'année. Puis, elle est partie s'installer à paris avec son homme, normal. Mais voilà, à partir de ce moment-là, j'ai eu de moins en moins souvent de ses nouvelles;...... Et à partir de là, j'ai eu l'impression que si je n'avais pas appeler régulièrement, je n'en aurais pas eu du tout. Alors, bon, je tenais à notre amitié, mais s'entendre dire, "et ben, tu donnes jamais de nouvelles!" alors que si j'appelais pas pendant 2 mois je n'avais pas plus de nouvelles d'elle que elle de moi.

Et puis, petite période à vide, 1 semaine d'égoïsme dans ma vie et hop, Sonia qui boude et qui ne me soutient pas alors que j'en avais besoin. Et puis, plus envie, plus envie de la voir, plus envie de l'appeler, plus envie...... Encore un dernier effort mais voilà, encore déçue........

Et puis, moi qui vais de plus en plus mal, qui n'arrive pas à m'adapter à ma nouvelles vie..... Et toujours pas de Sonia. Ou alors: "t'habites trop loin, je vais pas venir te voir jusque là-bas". Et puis je rencontre de nouveaux amis, des gens avec qui j'arrive mieux à communiquer. Et puis la relation est passionnelle alors...... Alors c'est la rupture.... De mon côté en tout cas. Et pas envie de lui expliquer non plus. Et puis, elle quitte son homme (après 10 ans) et elle a besoin de moi. Mais je ressens ça comme une obligation d'être là pour elle, une grosse pression, et j'y arrive pas.... Je vais pas assez bien..... Et puis, la vie m'a amené d'autres choses. Alors on ne se voit plus, on ne se parle pas. Elle était même pas là pour mes 30 ans. Et étrangement, elle ne me manque pas. C'est reposant de pouvoir faire les choix qu'on veut sans sentir un regard désapprobateur. Et finalement, comme dans "mina", c'est pas celle qu'on croyait qui avait le plus besoin de l'autre......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apprentis-ecrivains.cultureforum.net
djam13
plume de bronze


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice dix neuvième   Jeu 2 Fév à 0:48

Trop bon, trop con !
Un pote, petit jeune en stage de réinsertion là où je bosse est en galère : il vient de se faire jeter dehors par ses parents à cause de son "coming-out". Je le trouve cool, c'est un gars qui essaie de s'en sortir et qui assure au boulot. On a sympathisé en dehors du travail.
Il a squatté trois semaines à droite à gauche et ne sait plus chez qui aller. Il n'a pas une tune… Bref, sale délire. Je l'accueille pour une semaine. Déjà, quand il est là, il me vide les placards de bouffe. Il fume mes clopes et me squatte le canapé à la bonne franquette. À la fin de la semaine, il me fait un sketch pour essayer de s'incruster un peu plus longtemps, ce à quoi je ne cède pas. Pas grâaaaave ! Il avait fait faire le double de mes clés dans mon dos. Il a manifestement squatté chez moi plusieurs week-ends d'affilée quand je partais chez mon grand-père. C'est une serviette de bain suspendue à la porte alors que j'aurais juré avoir rangée dans le placard avant de partir, des couverts sales dans l'évier qui sortait de "ch'ai pas où", des mégots dans le cendrier alors que je l'avais vidé avant mon départ… Mes poissons tropicaux qui sont morts à mon retour parce que la multiprise de l'acquarium s'est débranchée toute seule. Un voisin qui me dit qu'il est sympa mon copain (??!!) Et c'est une bouteille de whisky quasiment vide qui trahit son bourreau.
Ni moi, ni mes amis ou parents ne buvaient d'alcool. J'invitais rarement chez moi de toute façon. Les seuls qui avaient eu l'accès à mes clés étaient mon ex. et lui. Mon ex. ne buvant plus du tout d'alcool non plus…
Un jour, au travail, de bon matin, j'ai catché Mister Juda, et je lui ai dit trois mots. Il a avoué sans même essayer de nier d'abord. Le Q par terre, j'étais. Silence radio. On se retrouve à Montpellier un an et demi plus tard. Il avait encore besoin d'un coup de main : j'ai dit non. J'ai dit adieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
plume de vermeil


Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Exercice dix neuvième   Jeu 11 Mai à 14:35

l'était gentil le mome, gentil. Avec sa sucette à la main, genre de môme qui vaudrait mieux pas rencontrer. Il avait 3 ans de moins que moi, un vrai mioche, une ordure.
Il était mimi tout plein avec sa sucette, moi, je me suis approchée pour faire connaissance. Le môme s'est pas tourné vers moi tellement il regardais le tigre. Je lui parle,il se met à suçoter sa sucette, ça m'écoeure. Je reprends mes jeux en essayant de l'intéressé, il s'en moque. Je lui demande gentiment son prénom il rigole en soufflant fort.
Puis d'un coup, j'avais rien fait que d 'être son ami quoi. D'un coup il se met à pleurer, à geindre et sa mére dans tout ces états !!
je me suis pris un giflle alors depuis je déteste les môme de 3 ans mes cadets...

____
pour répondre a la "question" de djam : pas besoin de faire dans le vécu, tout peut s'nventer, je n'est d'ailleur jamais vu se genre de môme, à mes ses normale c'est peut être moi qui l'était lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exercice dix neuvième   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exercice dix neuvième
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exercice de diction.
» "COLD RESPONSE" : exercice de l'armée de Terre
» exercice corps pastel
» Exercice 4 : les cut et mix audio
» Exercice d'écriture. - L'Insolitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venez apprendre à écrire! :: The exercises! :: Les exercices-
Sauter vers: