Venez apprendre à écrire!

Des exercices quotidiens pour apprendre à écrire ou développer un talent naturel.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Exercice quarante cinquième

Aller en bas 
AuteurMessage
Flavia
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
écrivain fétiche : Armistead Maupin, Del Pappas
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Exercice quarante cinquième   Mer 8 Mar à 13:21

Notez un mot puis continuez à écrire pendant 10mn sans s'arrêter.
On écrit vite, sans lever le crayon de la table sans s'occuper de l'orthographe, de la ponctuation etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apprentis-ecrivains.cultureforum.net
Flavia
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
écrivain fétiche : Armistead Maupin, Del Pappas
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice quarante cinquième   Mer 24 Mai à 16:12

j'en ai marre de cet hiver de merde qui veut pas s'arrêter. Comment ça c'est pas l'hiver? Vous appelez ça le printemps vous ce putain de temps tout girs, ce vent froid, ce soleil qui réchauffe que dalle? Et le fait qu'il n'y a pas la mer, ça ça vous est égal hein? Mais merde, on est sensé être bientôt en été, j'ai envie de crever de chaud, de mettre des chaussures ouvertes, des débardeurs, des jupes, d'aller me baigner, de vivre les fenêtres ouvertes, d'enlever la couette, de me plaindre d'avoir trop chaud, de sentir le parfum des vacances, de retrouver mon moral qui se barre avec le soleil, d'amener la météo du sud dans la région parisienne. C'est la merde, mais qu'est-ce qu'il m'a pris de partir, de quitter mon pays? Hein? Hein? Mais quelle conne! Oui, je sais, j'ai trouvé un homme, le boulot marche pas trop mal, j'ai des amis et tout ça, mais il manque un truc... Ca fait bizarre de se dire que peut être je vais rester coincée ici pour toujours mais je peux pas vivre sans la mer moi! Et là, ça fait vraiment trop loin pour rentrer tous les we. Et puis tous les bambins de la bande qui grandissent loin de moi... pffffffff je suis jamais dans les bons coups en fait... Bon ok, je fais genre je suis une maman à mi-temps et tout ça, mais c'est tout récent et rien encore ne prouve que ça va pas se finir un jour et alors là... alors que les enfants des amis, à priori c'est à vie... j'en aurais pas moi, enfin, en tout cas c'est pas en projet... Tiens, j'ai trouvé une robe pour le mariage, mais faut que je puisse l'acheter maintenant! Mais je serais belle si c'était faisable!! AH la la, c'est ma grande manie de passer du coq à l'âne! raconter tout ce qui me passe par la tête au moment où ça me passe dans la tête, alors des fois, c'est difficile de suivre ma conversation! et c'est pas toujours très intéressant!! Mais je m'en fous après tout, je vais pas me brimer juste parce que les autres vont me trouver conne ou je sais pas trop quoi. Je suis fatiguée de devoir faire des efforts juste pour paraitre! j'ai mis mon "intelligence" en stand by! Et qu'est-ce que ça peut foutre de lire 20 ans au lieu de l'express? Ca veut pas forcément dire qu'on a rien dans le crâne. J'ai passé 30 ans de ma vie à dire des trucs super intelligents, maintenant, je joue à la demeurée! c'est super reposant, je vous le conseille! De toute façon j'ai le cerveau trop fatigué pour penser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apprentis-ecrivains.cultureforum.net
Capitaine
plume de bronze
avatar

Nombre de messages : 30
écrivain fétiche : Victor Hugo / JRR Tolkien
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Exercice quarante cinquième   Mer 24 Mai à 18:02

bon OK là c'est un peu tendu aussi, parce que j'ai pas dixc minutes et que c'est un exercice qui prend un peu de temps et beaucoup de patience avec un clavier. ça veut pas dire que je sais pas quoi écrire, mais c'est dur d'imaginer arriver à ne pas décoller le cray on de la table quand on tape à l'ordi... sinon l'exercice est sympa, comme beaucoup s d'exercices du site, opn se demande vraimetn où elle va cherher tout ça. Eh merde, voila, pleins de feutes de frappes à cause qu'on a pas le roit de lever le crayon de la table. mais bon c'est lisible, c'est tout sce qui compte. j'ai fait une fois cette expériecne qu'on appelle l'écriture automatique. c'étaut très intéressant. j'étais jeune et inexpérimenté à l'époque. c'est vieux tout ça. c'était toucon, c'est venu comme ça en regardant les pigeons, c'est cvraiment le type même de l'animal con le pigeon. et j'ai pris un papier et j'ai commencé à écrire sur les pigeons et puis je psuis parti de mon idée et j'ai écrit sans penser à rien d'autre qu'aux mots que je marquais au fur et à mesure qu'ils me venaient à l'esprit. et puis une histoire s'erst dessinée comme ça. C'est fou ce qu'on arrive à fair esans y prendre garde. là par exemple je suis au boulot (chut, faut pas le dire) et j'arrive quand m^$eme )à taper un texte (bon, je fais comme je peux, hein) et pourtant je dois faire attention à tout ce qui se passe autour de moi, les gens, tout. ezt mpes doigts qui s'engourdissent sur le clavier partce que j'ai beau être dans une cage en verre pour bosser, il fait qund même pas chaud au pied de la montagne avec le soleil qui baisse rapidement. mais bon, c'e soir c'est le WE et tout va bien c'est génial les jours fériés et le pont et tout ça.
Et moi je crois que je viens de faire un gros pavé et que je vais peut-être m'arrêter là par ce que ça va suffire. après ça va être illisible et opn va dire que c'est mas faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulli
plume de vermeil


Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Exercice quarante cinquième   Lun 29 Mai à 12:29

Voilà, je commence à écrire, au fils des idées, au fils des mots, sur l’ordinateur. Je corrigerais peut être quand même un peu à la fin, après, pour la lisibilité, compréhension et tout.

bref faut bien s’y mettre
Alors voilà, je note

Un bout de truc m’accroche à la tête
Je ne sais pas ou je vais
Si s’est par là ou par ici
Je fonce
J’ai rien à perdre
Rien à gagnée non plus
C’est vraie
Et alors ?
A toujours vouloir plus
On trouve moins
Divagation vague
Envie de dormir
Plus fort que moi
10 minutes c’est long vous saviez ?
et pourtant mes doigts cours pour ne pas perdre une seconde une précieuse seconde
multitude de perle qui forme le temps
les minutes puis les heure
tout part et se fuit
tout s’enfuis et se perd
il n’existe que l’immortalité
c’est la ma seule demeure
atemporel
intempestive
demeure de verre et de délice ou le temps di enfin ouf
sa s’arrête
d’un coup
le noir
coup de chapeau
on repassera plus tard
le temps ne s’écoule que par la clepsydre
tout se barre
le sable coule entre mes doigts
comme les mots incohérents que j’amasse
que je ramasse en passant
que je jette ici même
il pleuviote aujourd’hui
l’eau fait du bien
elle coule sur mes cheveux
coulent sur mes paupière
inonde mes exgourde aurais di le putitinie de Juliette
il fait sommeil mais le temps passe
je ne connais pas l’immortalité
tant mieux
si je la conaissai
il me faudrait écrire sans jamais m’arrêter
le temps en suspension
le ciel qui se couvre
malentendu
répète plus fort je ne te vois pas
articule que je puise te savoir là
et voilà les mots s’échange
se change
comme au vestiaire on se changeais filles et garçon entremêler
je m’en moquais bien
je m’en moque encore
et puis quoi ? Qui n’a pas de culotte et de soutif ?
alors… je me change
sa fait fuir certain
sa fait rire les autres
moi sa m’est égale
je chante souvent sous la pluie qui frisonne
je chante beaucoup
à voix basse presque inaudible
juste pour moi
pour mon oreille attentive
pour sentire ma voix vibrer
je chante Barbara, je chante Juliette, je copie Brasens, je massacre Caven
Je tue les mélodie, je froisse le passé
Mes papier s’amoncelle
Je patiente et je tente
Encore une fois de me souvenir
Un refrain
Une rengaine
Un sourire, un fou rire
Je m’y pers
Les poutinies se moque de moi
Je connais pas les déclinaison latine
Tant pis
Je parle pas non plus anglais couramment, pas normale pour quelqu’un ayant un pére anglais ?
Tant pis, l’avais qu’à me l’apprendre sa langue
J’ai ma langue maternelle
Je l’aime
J’aime le français que tranquillement
Insouciamment
Je trucide de jour en jour
De fautes en fautes
Drôle d’idées de tuer se qu’on aime
Drôle d’idée de vous faire lire se massacres en règle
Mais sans fondement aucun
L’échéance touche presque à sa fin
Encore 1 minutes et je poserai ma plume
Je lâcherai mon clavier
Sa n’est pas réellement de l’écriture automatique parce que sa c’est vraiment trop intime
Non se ne sont que les mots qui passe par ma tête sans gène
Sans problème
Il sont passé
Il sont écris
Mon horloge sonne
Je vague sur ma divagation bonsoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exercice quarante cinquième   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exercice quarante cinquième
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exercice de diction.
» "COLD RESPONSE" : exercice de l'armée de Terre
» exercice corps pastel
» [Film] Le Cinquième Elément
» Exercice 4 : les cut et mix audio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venez apprendre à écrire! :: The exercises! :: Les exercices-
Sauter vers: